05/06/2020 | Féminines

Le club continue sa structuration pour la saison prochaine.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous accueillons un renfort de poids en la personne de Natacha BERTON. En effet, cette dernière a connu le monde professionnel pendant neuf années (Tours, Soyaux, Blanquefort), ce qui lui a permit d’acquérir une solide expérience du football féminin.

Le Club dispose déjà de Marc RAFA en qualité de RTJ sur la partie masculine, Natacha sera désormais son homologue sur la partie féminine. Elle arrive du Stade Bordelais et prendra ses nouvelles fonctions le mois prochain.

En plus de sa carrière professionnelle, Natacha a géré la section féminine du Stade pendant huit ans et dirigeait notamment l’équipe première. Elle va ainsi amener toute sa rigueur et sa connaissance du terrain pour mener à bien la mission qui lui a été confiée.

Petite présentation plus en détail…
 

Tout a commencé à Grayan où je n’ai pas forcément eu le choix de mon sport. En effet, ma maman était la fondatrice de la section féminine du club, j’ai donc « naturellement » commencé le football en jouant avec les garçons dans un premier temps, jusqu’à l’âge de 13/14 ans avant de débuter en seniors National 1B à l’âge de 14 ans ! La petite anecdote est que j’ai aussi joué des matchs avec ma maman.

Cette photo représente la première feuille de match de Natacha, en Nationale 1B à Grayan. Elle avait alors 14 ans et se trouve tout à droite, juste derrière sa maman.

 
Puis les clubs ont commencé à s’intéresser à elle..
 

J’étais prise dans les sélections régionales où nous avons remporté deux championnats de France (96/97). A partir de là, j’ai commencé à être sollicitée mais je ne suis finalement partie qu’à l’âge de 22 ans pour le FC Tours qui évoluait alors en Division 2. Au terme d’une première saison rocambolesque, nous parvenons à monter en Division 1. Tours était un club familial avec des filles habituées à jouer ensemble. J’ai été très bien accueillie et encadrée que ce soit par les joueuses ou l’ensemble du club. Il faut savoir qu’à cette époque, nous ne sommes pas professionnelles, toutes les filles travaillent à côté des entraînements et des matchs.

 
A la mi-saison de cette première année, on lui confie la responsabilité du brassard de capitaine en défense centrale, preuve d’une grande confiance mais surtout d’une reconnaissance de son niveau et de son apport malgré son jeune âge. Mais par la suite, elle déchante un peu..
 

Nous sommes alors en Division 1 et la différence de niveau est énorme. Il y avait les grosses locomotives du championnat, mais même contre les équipes plus faibles, nous ne rivalisions pas. Ce constat m’a poussé à travailler davantage, plus durement de manière à essayer de combler ce fossé. Malheureusement, la descente arriva cette année là, mais au final, c’est logique.

 
Les clubs intéressés se manifestent alors, car malgré la descente, son potentiel est évident.
 

J’ai des contacts avec La Roche Sur Yon (Division 1) ce qui me permettait de rester à ce niveau. Tout se passe pour le mieux dans les négociations et Soyaux manifeste son intérêt. J’ai donc été là-bas car la proximité avec ma région d’origine a joué, mais c’est surtout le challenge sportif qui m’a intéressé. Je me retrouve avec ce qui se fait de mieux au niveau national : Corinne DIACRE, Emilie DOS SANTOS, Candie HERBERT, Ophélie MEILLEROUX, Corinne PETIT… Je sais que cela va être dur de gagner ma place mais je suis convaincue que ma rigueur va me permettre de m’imposer. Je joue alors sur un côté et je finis titulaire toute la fin de ma première saison. J’enchaîne ensuite trois autres saisons de qualité avant une dernière qui sera beaucoup plus compliquée.

L’équipe de Soyaux (D1) en 2003/2004

 
En effet, un nouveau coach avec lequel le courant ne passe pas forcément et des blessures musculaires contrarient sa dernière saison. Entre temps, Natacha rencontre son conjoint qui est rugbyman professionnel à L’UBB. L’heure du come-back a sonné…

Natacha, Florent Torregaray et leur fils Esteban.

 

J’ai à ce moment là 28 ans, je souhaite alors revenir dans la région d’autant plus que mon conjoint qui évolue sur Bordeaux. C’est fort logiquement que j’ai été à Blanquefort qui était alors en Division 3. Le club était sain, nous avions de bons dirigeants, mais il manquait de la rigueur. Je me suis alors battue pour changer certaines choses même si j’ai mis de l’eau dans mon vin, consciente qu’on ne pouvait pas tout révolutionner. J’ai senti le besoin de freiner au niveau sportif, mais cette année là, nous montons en Division 2. J’étais alors très contente pour le club et l’équipe, mais connaissant le niveau, l’implication qu’il faut avoir, j’appréhendais un peu la saison durant laquelle je joue sans trop jouer au final. J’avais le désir d’être maman, j’ai donc arrêté de jouer et suivi mon conjoint. Je me suis arrêtée 3 années pendant lesquelles je suis devenue maman avant de reprendre du service au Stade Bordelais. J’étais salariée au poste de secrétaire, je me suis donc naturellement investie dans la section féminine, en prenant une licence dans un premier temps, puis en devenant coach/joueuse jusqu’à maintenant.

Natacha dans son rôle d’éducatrice au Stade Bordelais.

Natacha aura donc travaillé au Stade Bordelais pendant 8 saisons, avant que Marc RAFA, actuel RTJ au club ne la contacte…
 

Marc RAFA m’a contacté et m’a présenté le projet du club. Je n’avais pas dans l’idée de bouger, surtout après le travail accompli au Stade. J’ai eu le président Jean-Jacques DARROMAN au téléphone et cela s’est fait très vite. Annoncer mon départ a été extrêmement douloureux pour moi, surtout vis à vis de mes joueuses avec qui je travaille depuis très longtemps. Mais, pour une fois dans ma carrière, j’ai pensé à moi. J’ai fait le maximum pour que mon départ se passe de la meilleure façon possible. Je remercie d’ailleurs mon président Alain FOURNIER. Mais c’était devenue très compliqué au Stade, nous n’avions pas de stade fixe pour nos matchs, il fallait toujours se battre pour l’éclairage, la pelouse des terrains, les vestiaires… c’était une lutte de tous les instants qui requiert énormément d’énergie. A Arlac, je vais occuper la même fonction que Marc RAFA mais au niveau des filles. Je vais superviser les équipes, l’école de foot. Je vais aider sur la mise en place de séances, mais aussi épauler les coachs qui ont besoin d’être soulagés s’ils veulent constituer 2 groupes par exemple pour mieux travailler. Je ferai aussi le lien avec les parents et assurerai la transition avec les seniors. Plein de choses existent déjà, mais il reste encore du travail. Nous n’avons par exemple pas encore toutes nos joueuses en élite régionale ou départementale.

 
Nul doute que Natacha permettra au club de continuer sa progression. Elle a souhaité laisser un dernier message…
 

Je souhaite remercier dans un premier temps tout ceux qui ont oeuvré avec moi car on ne fait pas les choses toute seule. Je suis la résultante de toutes les personnes que j’ai côtoyées durant ma carrière, j’ai essayé à chaque fois de prendre le positif, m’en servir pour avancer. Je remercie aussi ma famille et mon conjoint, ainsi que mon fils car ce n’est pas facile tous les jours, mais ils savent que je m’épanouis dans ce que je fais.

 

Bienvenue au club Natacha !

LES MOTS CLÉS ASSOCIÉS À CET ARTICLE : A la une

PARTAGER

LE FIL D'INFO

21/09/2020 :  Les résultats du week-end
18/09/2020 :  Le calendrier du week-end
14/09/2020 :  Les résultats du week-end
11/09/2020 :  Le calendrier du week-end
10/09/2020 :  Deux matchs reportés
09/09/2020 :  Les U21 à la loupe
28/08/2020 :  R1 : Orthez annulé
20/08/2020 :  R1 : match amical annulé
12/08/2020 :  Stages vacances annulés
11/08/2020 :  Présentation du groupe D2F
20/07/2020 :  Du changement dans le staff
15/07/2020 :  La formation à l’honneur
10/04/2020 :  Une cagnotte pour Naïa
07/04/2020 :  Carnet noir
09/03/2020 :  Les résultats du week-end
06/03/2020 :  Le calendrier du week-end
06/03/2020 :  Information Coronavirus
28/02/2020 :  Le calendrier du week-end
24/02/2020 :  Les résultats du week-end
21/02/2020 :  Le calendrier du week-end
18/02/2020 :  2 matchs amicaux pour la N3
17/02/2020 :  Les résultats du week-end
14/02/2020 :  Le calendrier du week-end

PUBLICITE

Dans la même rubrique...

Quelques articles en rapport avec votre sujet...

Le groupe des U18F 1 à la loupe

23/09/2020 Féminines

Nous vous présentons toutes les informations (groupe, poule, mot du coach...) sur notre équipe U18 féminines 1 !

En savoir plus

Un bon test pour nos U15 féminines

22/09/2020 Féminines

Les U15 féminines de Laurent Queyret ont repris le chemin des terrains avec un match amical ce samedi.

En savoir plus

Les féminines à l’action

01/09/2020 Féminines

Retour sur le stage de cohésion qui a eu lieu la semaine dernière avec les U13, U15 et U18.

En savoir plus

Section féminine : le recrutement continue !

08/06/2020 Féminines

Pour la saison 2020/2021, le FCE MERIGNAC ARLAC souhaite renforcer les effectifs de toute sa section féminine !

En savoir plus

Après-midi crêpes hier au foyer

06/02/2020 Féminines

Les U7 - U13 Féminines ont eu droit à un goûter de premier choix hier après-midi au foyer du club.

En savoir plus

Les U17 Féminines en progression

05/09/2019 Féminines

Nos U17 Féminines affrontaient ce week-end les filles des Girondins de Bordeaux.

En savoir plus